Bangkok #2 : Chinatown, du whisky et des cigares

20 février 2016
Spread the love
Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmail

Il m’est vraiment difficile de résumer Bangkok à 2 articles. Bangkok est gigantesque et impossible à parcourir en 5 jours. Mais j’avoue en avoir quand même vu un bon bout, qui m’a vraiment donné envie de découvrir le reste. la beaute des temples thai Je comprends qu’il soit facile, pour quelqu’un de non familier avec cet environnement, de détester la ville. Entre la saleté, les gros cafards qui vous courent entre les jambes (si si), les embouteillages qui durent des heures (sans exagérer), les massages qui vous ruinent le dos, les attrapes-touristes…Et pourtant, cette ville a tout pour être aimée.

colliers fleuris dans les rues de bangkok

Il y a une expression que j’aime beaucoup en anglais et qui dit « When in Roma, do as the romans do » (A Rome, faites comme les romains). Et je crois que c’est le meilleur conseil que je puisse vous donner ici. Oubliez un moment votre confort européen, les habitudes (sans faire une croix sur votre bon sens tout de même), et laissez vous emporter par la liesse populaire, les tuk tuk (sans oubliez de négociez ferme) et les vendeurs de rue.

jatujak market

Bar à la déco loufoque dans le quartier de Jatujak Market

Ah, et une dernière chose, pour éviter de perdre des heures dans un océan de vapeurs de pétrole, prenez les transports en commun autant que possible. Tout y est propre et incroyablement bien articulé, et le sky train (BTS) vous permettra de profitez de la vue. Ici, politesse est mère de sureté. Selon vos trajets, vous pourrez également profiter des bateaux-bus qui circulent pour un prix dérisoire (attention aux éclaboussures).

chao praya

Quartier 1 : Chinatown (Yaowarat Road)

A ce jour, c’est le Chinatown le plus fou que j’ai eu l’occasion d’expérimenter face à Londres ou New York. Les gens y sont dingues ! La journée, c’est assez agréable de s’y promener et de parcourir les étals et marchés qui se multiplient à chaque coins de rue. Épices, thé, condiments, poissons séchés, insectes grillés…On savoure, on négocie, on s’initie à la gastronomie de rue et on profite du calme relatif, avant le grand chamboulement de la tombée de la nuit qui transforme le quartier en restaurant géant.

cuisine dans la rue à bangkok

Les stands de nourriture se bousculent tous les 2 mètres, fruits frais (avec les fameux Durian, gourmandise locale au doux fumet de poubelles selon moi, et que je n’ai pas vraiment apprécié), pad thaï à tomber, brochettes de fruits de mer, soupes, glaces, crêpes…

pad thain chinatown bangkok

Happy Pad Thaï !

On y passe facilement la soirée, à manger et à s’ébahir devant tant de variété et de dextérité dans les préparations ! J’y ai même fait la queue plus de 20 minutes pour manger…un pain au lait au chocolat (mais ça, c’est une autre histoire !). Mon conseil pour manger dans la rue : fiez vous à votre instinct, regardez les préparations, la fréquentation du stand. Et si vous souhaitez vous écarter un peu de la foule, allez donc faire un tour au Samsara, une adresse qui sert une cuisine fusion vraiment bien cachée, (impossible de la voir de la rue) et avec une très jolie vue sur le Chao Praya.

samsara restaurant bangkokParfait pour savourer un verre de Sauvignon de Malborough autour d’un curry de crevettes et d’un plat de spaghetti à l’encre de seiche et aux saint jacques.

manger avec la vue sur le chao praya

curry au samsara bangkok

Mes bonnes adresses à Bangkok #2 - Chinatown

Samsara Cafe:
Environ 40€ à 2 avec 2 plats et une bouteille de vin
1612 Songwat Rd, Bangkok (l'adresse est bien cachée et indiquée par un panneau rond lumineux jaune, mais n'hésitez pas à demander votre chemin aux locaux)

Pho Place : 
40€ la chambre double
Yaowarat 7 Alley, Samphanthawong, Bangkok 10100 (située au fond d'une allée, à l'écart)
Site web

D.R Reflexology : 
Un de mes meilleurs "legs & back" massage. Impossible de résister, je me suis endormie.
Environ 6€ le massage
Yaowarat, Bangkok 10200
 

Quartier 2 : Sukhumvit, le quartier des expats

J’ai découvert Sukhumvit à la fin de mon voyage, et ça vaut peut être mieux pour moi. Car je me voyais déjà bien poser mes valises ici pour quelque temps. Certes, on y croise énormément d’expats. Normal, c’est le quartier. Mais à vrai dire, cela fait du bien aussi de retrouver des congénères expérimentés et un peu d’occidentalisme. J’y ai passé un jour, et une nuit avant le retour pour la France. Et je dois dire que niveau confort, j’ai été servie.

suite au grand sathorn

Rester une nuit de plus ? Pas de problèmes !

Une jolie suite, une piscine sur le toit, fleurie et au calme. Il n’en fallait pas plus pour achever de me détendre.

piscine the grand sathorn

Le quartier est un très bon spot pour retrouver des mets européens. italiens, français, burgers…Vous ne serez pas dépaysés. J’ai quand même choisi un lieu un peu plus exotique pour un dernier diner. Un petit restaurant laotien à l’écart et disposant d’un adorable jardin hors du temps. Les mets y sont exquis (il faut ABSOLUMENT goûter au Miang Kham, ma nouvelle obsession, qui consiste en une feuille de bétel à plier et garnir de gingembre, noix de coco grillé, crevettes séchées, citron vert, cacahuètes et piment – TROP BON). Je cherche l’équivalent des feuilles de bétel ici, si quelqu’un a une suggestion ?

miang kam

Miang kam

café de laos bangkok A deux pas, se trouvent quelques bars vraiment sympas. Je ne vous parlerai pas des fameux rooftops comme le Sirocco dont vous trouverez très facilement les avis sur le web. Principalement parce que je n’ai pas eu le temps d’y aller. Mais si vous avez envie de sortir boire un verre ou deux, je vous invite vivement à faire un tour au Whisgars.

un whisky bar bien rempliUn bar à whisky et à cigares (oui, on y fume ouvertement le cigare en savourant des whisky en provenance du monde entier).

cave à cigare à bangkokAvis aux connaisseurs, ceci vaut le détour. Je ne suis pas une experte en la matière cependant, et après un verre et un cigare (oui, mais un petit pour essayer tout de même !), je suis vite revenue au dry martini. Mais c’était une super expérience.

dry martini bangkok

un cigare à bangkokJ’ai même eu droit à un incroyable tour de magie par un maître en la matière (à l’heure actuelle, je ne sais toujours pas comment mon 9 de cœur a pu se retrouver dans une si petite boîte à bonbons) !

un tour de magie en asieOn y trouve un joyeux mixte de jeunes et plus vieux, branchés, fun et poursuivant cette même quête du plaisir, nocturne et éphémère. Le lieu comporte aussi un Ice Bar, où l’on savoure de la vodka habillé en Panda. A tester pour une folle nuit !

un ice bar a bangkok

Quelques adresses sympas à connaître entre une visite des temples et une virée au Jatujak Market !

Mes bonnes adresses à Bangkok #2 - Sukhumvit

The Grand Sathorn Hotel (Attention à ne pas confondre, vous verez que beaucoup d'hôtel porte le nom "Sathorn" dans le coin)
90€ la suite junior de 60m2 avec vue sur la ville
88 Charat Wiang Road, Silom, Bangrak,, Bang Rak, 10500 Bangkok
BTS station : Surasak
Site web

Café de Laos
Environ 35€ à 2 le repas avec 2 entrées et plats, une bière et un verre de vin
6 Soi Silom 19 Silom rd Bangrak, Bangkok
Site web

Whisgars :
Environ 8€ le whisky (il existe diverses formules de dégustation également pour ceux qui souhaitent s'initier)
16 Sukhumvit Soi 23, Bangkok 10110
Page Facebook
Previous Post Next Post

Vous aimerez peut-être aussi...

Leave a Reply