48h à Hossegor

20 mai 2016
Spread the love
Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedinmail

 A Hossegor on m’a dit, tu vas voir, il n’y a que 2 rues, mais elles sont très animées et l’été, c’est la fête tout le temps ! On m’a aussi dit qu’il fallait goûter le gâteau basque, la confiture de cerise noire et le foie gras au piment d’espelette.

piment d'espelette

Confiture, gelée, moutarde…Le piment d’Espelette sous toutes ses formes !

On m’a sans doute dit d’autres choses aussi, mais bizarrement, ce sont surtout ces 2 phrases qui me sont restées en tête.
Arrivée à l’aéroport de Biarritz, première surprise, tous les panneaux d’informations sont bilingues ! Français/basque, et puis de l’anglais aussi. C’est tellement naturel et intégré dans la signalisation que le bilinguisme paraît juste évident. Et si c’était aussi simple que ça ?

bienvenue a biarritz

« Tu verras, les corses et les basques sont fait pour s’entendre ». Je n’aurai pas le temps d’en croiser beaucoup durant ces 48 heures, car on quitte le pays basque dès le premier jour direction Hossegor où je combats la pluie à grand coup de carte de crédit. Hossegor, c’est un peu le Porto-Vecchio version Brice de Nice, l’été, la population est multipliée par 10 ! Tout plein de surfeurs qui se promènent torses nus une planche sous le bras vous imaginez ? (enfin, moi c’est comme ça que je l’imagine !).

surf hossegor A défaut de surfer sur la vague, je vais m’initier à la gastronomie locale. Chez Lucas, célèbre boulangerie de la région, la vitrine est trop tentante.

patisserie lucas hossegor

Miam, vous auriez dit non à tant de beauté vous ?

Le gâteau basque par exemple, avec sa pâte épaisse et sa généreuse crème pâtissière à la vanille (la version à la cerise noire n’est pas mal non plus) ne m’a pas déçu, même s’il m’a fallu un peu d’aide pour le finir. Ça cale !

gâteau basqueMauvais départ pour quelques heures de shopping ayant pour objectif de me trouver un nouveau maillot. Mais je crois que j’ai trouvé la parade idéale pour cacher les restes de l’automne/hiver/printemps une fois dans l’eau.

bouées hossegor

Et hop, ni vu ni connu, à l’eau !

Côté mode, je redécouvre avec plaisir des enseignes qui ne m’avait jamais vraiment attiré auparavant. Billabong, entre autres, où j’aurais pu acheter le magasin !

robe été billabong

Mais je me suis contentée de cette sublime robe longue framboise, ma couleur fétiche de l’été

Je suis bien sûre repartie avec une paire des incontournables espadrilles (originaires du pays Basque à deux pas) de chez Bixente (qui signifie Vincent en basque). C’est incroyable toutes les déclinaisons qui existent ! L’espadrille peut aussi être très élégante, allez donc visiter leur compte Instagram pour vous faire une idée.

bixente espadrilleFatigant tous ces essayages, heureusement, il y a le réputé glacier Romane à l’autre bout de la rue.

glaces hosseorA visiter après le shopping si vous mangez aussi proprement que moi ! Avec son labo dédié, le « meilleur glacier de la ville » propose des parfums aussi originaux qu’alléchants, à base de produits naturels, sans colorants, arômes artificiels, bave de crapaud, poison de fugu…Etc. Une raison de plus de ne pas culpabiliser.

glaces romane hossegor

Des cônes colorés mignons comme tout

Tarte au citron/gingembre, ou l’alliance de deux de mes saveurs préférés. Sublime. L’omelette norvégienne me rappelle plein de bons souvenirs.

glaces tarte citron et gingembre

Une boule de chaque s’il vous plaît !

Elle n’est pas aussi bonne que celle que faisait mon papy bien sûr, mais elle joue serrée sur ce coup avec sa meringue fondante qui colle légèrement aux doigts (à ce stade, j’en ai partout). Moins fan du thé vert au jasmin un peu trop sucré. Mais il y a des tonnes d’autres parfums pour plaire, comme le cheesecake mandarine avec de vrais morceaux de gâteaux…Ici aussi, on ne repart pas les mains vides.

glaces romane

Faites et servies avec amour

Pas eu le temps de tester les burgers de chez Jack’s Burgers, des burgers faits minute à base d’ingrédients frais qui sont apparemment une institution ici, c’est déjà l’heure de regagner la villa familiale. C’est parti pour une soirée rythmée par les coupes de champagne et les verres de vin du Tariquet dont la robe grenadine me rappelle certains vins californiens que je trouvais à Londres…

vin rosé du tariquet

Crédits photos @Southfrancewines

Mais au goût, rien à voir ! Intense, gourmand, charnu, très différent aussi d’un rosé corse. Belle expérience également que l’Irouleguy blanc marié avec le foie gras au piment d’espelette ou avec l’Ossau-Iraty, fromage à base de lait de brebis emblématique de la région qui se savoure avec de la confiture de cerise noire.

epicerie hossegor

Fromages et confiture de cerise noire

Dernière petite idée à piquer, vue pendant ce weekend, les caisses de vin recyclées en plateau à verrines du traiteur DabbAwala qui s’inspire de tendances venues de…Bombay. Ça me donne plein d’idées pour les apéros de cet été !

verrines idée presentation

Les jolies verrines de DabbAwala…Aussi bonnes que belles !

Pour en savoir plus sur Hossegor et ses bons plans je vous conseille de jeter un œil à cet article du Figaro datant d’octobre, ici. En tout cas moi, j’ai déjà envie d’y retourner.

hop

On repart quand ?

Vols Marseille-Biarritz avec Hop : Environ 120€ l'AR (à prévoir au moins 45 jours avant)
Site web

Le Palais de Lucas, boulangerie et traiteur - Site web

Les Glaces Romane - Page Facebook

Billabong - Site web

Bixente Espadrilles - Page Facebook

DabbAwala traiteur - Site web

 

Previous Post Next Post

Vous aimerez peut-être aussi...

Leave a Reply